W3C Pour diffusion immédiate

Le Web des objets (WdO) du W3C - la solution intéropérabilité de l'Internet des objets

Les technologies Web exploitent le plein potentiel de l'Internet des objets en interconnectant les plates-formes, les appareils et services de cloud computing


http://www.nbwuij.icu/ — 9 avril 2020 — Le World Wide Web Consortium (W3C) a annoncé aujourd'hui que l'architecture du Web des objets (WdO) et description des choses du Web (TD) permettant ainsi une intégration facile sur les plate-formes et applications de l'Internet des objets.

« De nombreuses applications de l'Internet des objets ont été développées pour des domaines aussi divers que l'usine intelligente, les villes intelligentes, la maison intelligente et la santé publique », a déclaré Jeff Jaffe, PDG du W3C. « En standardisant les choses au niveau du Web, nous sommes en mesure de promouvoir l'interopérabilité dans ces domaines importants. »

Tenir la promesse de l'interopérabilité pour contrer la fragmentation dans l'IdO

La diversité des protocoles et modèles de données utilisés dans l'Internet des objets (IdO) est telle que les utilisateurs des technologies de l'information sont de plus en plus confrontés à des co?ts d'intégration et de maintenance élevés dans leurs projets IoT, ainsi qu'à la nécessité d'éviter les silos isolés aux logiciels obsolètes et responsables de retard dan l'innovation. Le Web des objets (WdO) du W3C tient la promesse de contrer la fragmentation de l'Internet des objets en définissant une couche d'abstraction pour les plate-formes, appareils, passerelles et services existants. En complétant les normes existantes, il améliore l'interopérabilité, réduisant ainsi le risque pour les investisseurs et les clients. Cela permettra également la croissance rapide des marchés ouverts pour les appareils et services.

Des solutions déjà déployées dans les produits d'aujourd'hui

Le Web des objets (WdO) est applicable à de multiples domaines IdO, y compris Smart Home, applications industrielles, Smart City, vente au détail et santé, où l'utilisation des normes W3C Web des objets (WdO) simplifie le développement des systèmes IdO qui combinent des dispositifs de multiples fournisseurs et écosystèmes.

L'un des éléments clés de la fa?on dont les membres du W3C construisent les normes est de les implémenter au fur et à mesure de leur élaboration. Ainsi, les technologies Web des objets sont disponibles aujourd'hui dans un certain nombre de solutions de nos membres et d'autres dans l'industrie.

Nos membres racontent leurs propre histoire le mieux dans les témoignagesci-dessous.

Que réserve l'avenir ?

Deux spécifications de base ont été développées depuis le lancement du groupe de travail sur le Web des objets afin de définir une architecture abstraite, un format de données commun pour décrire les appareils et services IdO, et plusieurs éléments de base qui augmentent l'interopérabilité des applications IdO et réduisent les efforts et les co?ts d'intégration:

Le travail est loin d'être terminé ! Le W3C ayant récemment renouvelé la charte du groupe de travail WdO pour la deuxième génération de Web des objets, continue d'étendre la portée et la profondeur des travaux dans ce domaine. Par exemple, le groupe prévoit de couvrir l'intégration de choses en un minimum d'efforts et de manière sécurisée; les profils d'interopérabilité pour la prise en charge de contextes d'utilisation particuliers et de technologies spécifiques; prise en charge du vocabulaire pour les nouveaux protocoles et les métadonnées standard supplémentaires telles que l'emplacement ou le fabricant du périphérique; des schémas de sécurité pour prendre en charge des mécanismes de sécurité en constante évolution tels que les flux dans OAuth2, la prise en charge des jetons PoP, la prise en charge de l'ACE, entre autres; la spécification des types de relation de liens pour maximiser l'interopérabilité; des mécanismes de découverte standardisés pour que les appareils se décrivent directement plut?t que de dépendre d'une infrastructure centralisée; et l'amélioration des modèles de description de choses.

About the World Wide Web Consortium

La mission du World Wide Web Consortium (W3C) est de mener le Web à son plein potentiel en créant des standards techniques et des directives pour s’assurer que le Web reste ouvert, interopérable et accessible pour tous, dans le monde entier. Les standards Web notoires HTML et CSS du W3C sont les technologies fondamentales sur lesquelles reposent tous les sites web. Le W3C ?uvre pour que toutes les technologies Web fondamentales respectent les besoins de la société en matière d'accessibilité Web, d'internationalisation, de sécurité et de respect de la vie privée. Le W3C fournit également les standards qui consolident l'infrastructure des entreprises modernes exploitant le Web, dans des domaines tels que le divertissement, les communications, la publication numérique et les services financiers. Ce travail est mené de manière ouverte, fourni gratuitement et selon la politique pionnière de brevets libres de droits du W3C. En reconnaissance de son travail pour rendre plus accessibles les vidéos en ligne grace aux légendes et aux sous-titres, le W3C a re?u un ? Emmy Award ? en 2016. Et pour son travail visant à normaliser une expérience télévisuelle complète sur le Web, le W3C a re?u un ? Emmy Award ? en 2019.

La vision du W3C pour ? Un seul Web ? rassemble des milliers d'experts techniques représentant plus de 400 organisations membres et des dizaines de secteurs industriels. Sur le plan organisationnel, le W3C est géré conjointement par le MIT Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (MIT CSAIL) aux états-Unis, le European Research Consortium for Informatics and Mathematics (ERCIM) basé en France, l'Université Keio au Japon et l'Université Beihan en Chine. Pour de plus amples informations, consultez http://www.nbwuij.icu/.

Fin du communiqué de presse

Contact presse

Amy van der Hiel, coordinatrice des relations presse du W3C <w3t-pr@w3.org>
+1.617.253.5628 (US, Eastern Time)


美高梅在线开户